logo instant charnel récits érotiques

Tromper sa femme, sans se tromper…

« J’étais obsédé par l’adultère, nous dit G., un homme de 45 ans, sportif, bien dans sa peau, et marié depuis 10 ans à Clotilde. J’aimais pourtant ma femme, mais écouter les copains de la salle de sport me parler de leurs aventures extra-conjugales, à force, ça me donnait des complexes. Jusqu’au jour où mon meilleur pote a fichu son mariage en l’air pour une photo trouvée par sa femme sur son téléphone. A partir de ce jour, je me suis dit que même si avec ma femme ce n’était pas aussi toride, sexuellement, que ce que j’aimerais, je préférais continuer de vivre tranquillement. Et puis quoi… Tromper mon épouse par simple curiosité, ou pour faire « à la manière de »… Pour ne pas « mourir idiot », comme on dit, je laisse ça aux autres… »

Les première fois sont mémorables…

« Un soir, je trainais dans les vestiaires de la salle de sport. J’étais seul. Je tentais de récupérer bêtement l’une de mes chaussettes qui était coincée derrière mon casier. La patronne est entrée. Elle s’est excusée, elle venait contrôler les vestiaires avant de fermer la salle. Elle m’a demandé : « Vous voulez un coup de main ? » ; et moi je n’ai pas osé lui dire que je cherchais ma chaussette… Elle s’est approchée, elle m’a regardé, et j’ai compris que j’allais faire une sacrée bêtise. Il faut dire que je la connais depuis deux ans mais que jamais je n’aurais imaginé que je tromperai ma femme avec elle… En plus de tout ça, son mari est un client de l’agence. Je suis assureur… Alors, quand je suis rentré chez moi, quand il a fallu que j’explique à ma femme pourquoi je n’avais qu’une chaussette au pied, quand elle m’a trouvé l’air bizarre, quand elle a senti ma veste avant de me dire: « Tu te fiches de qui ? », j’ai été incapable de lui dire la vérité. »

Un mâle pour un bien

G. a réussi à ne pas divorcer, il n’a rien osé avouer à sa femme et il a préféré lui offrir un voyage en lui faisant croire qu’il avait reçu une prime de résultat exceptionnelle. Avec Clotilde, ils n’ont jamais aussi bien fait l’amour pendant la semaine passée aux Seychelles. Il faut dire que grâce à la patronne de la salle de sport il a enfin compris que sa femme elle aussi était une sacrée obsédée du sexe. Il aurait pu regretter d’avoir attendu 10 ans avant d’oser faire avec sa femme ce qu’il n’avait eu aucune mal à faire dans le vestiaire de la salle de sport, mais il a préféré penser à l’avenir et aux années de plaisir qu’ils avaient encore devant eux.

Les amants heureux font les époux amoureux

G. est un mari heureux car c’est un amant serein. Il a passé l’âge de faire comme ses copains, les pauvres gars, qui ne peuvent s’empêcher de parler de leurs conquêtes et liaisons extraconjugales au moment de la douche, ou pendant la pause qu’ils s’accordent au bar de la salle de sport. Parfois, c’est la patronne qui les sert. Elle sait se montrer discrète et raisonnable, l’épisode amoureux du vestiaire ne s’est pas répété. Elle est tellement discrète que c’est elle qui a conseillé à G. de s’inscrire sur le site netadultere.fr car, comme elle lui a dit : « Tromper son mari, ou sa femme, tant que son propre couple en profite, où est le mal ? »… Et comme lui a répondu G., quelques minutes avant de retrouver une inconnue rencontrée sur Net Adultère : « Plus le temps passe, et plus j’ai l’impression de tromper mes maîtresses avec ma femme. Et puis qui sait, peut-être qu’un soir je ferai l’amour avec une inconnue qui s’appellera Clotilde… »


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire