Poème Aride

Instant Charnel

Étrange écho, rencontre discordante..

Harmonie, symphonie ou torture des sens ?

Tu es un peu comme une fusion des musiques de mon passé, revenues me traverser au présent.

Je les aime ces mélodies; elles m’attachent, me débordent, virevoltent, m’effleurent de leurs notes envoûtantes..

A travers ton présent, elles me figent au passé. Douce mélancolie qui me susurre de danser avec mes chimères, qui se perdraient volontiers dans les limbes d’un éternel recommencement. Tel l’écho lointain d’un chant d’enfant qui ensorcelle.. Telle la main tendue vers une danse à deux, que je saisis et ne sais si les portes de la folie, inlassablement, me feront tournoyer.

Irrépressible en moi l’envie de me perdre dans tes bras.

Douceur de ta peau m’enveloppant entièrement… rugosité de ton désir me heurtant, sensualité de tes reins me pénétrant aux rythmes d’une mélodie unique jouée par nos envies.

Envie pulsionnelle de tes doigts dans mes cheveux, ta langue avide de goûter mon suc ardent, mes mains en palpation brûlante de la dureté braisée qui t’habites! Mmmmhhh ouiii, maintes fois imaginée entre mes mains, je veux la faire jouer: effleurer, goûter, malaxer, tenir fortement, te faire bander jusqu’à ce que tu me supplies de calmer mes ardeurs, que tu me retiennes, contiennes mon feu; je veux flirter avec ta limite, tourner autour d’elle telle une sirène à son rocher cherchant le contact froid et âpre d’un plaisir douloureusement jouissif…

Et je m’empalerai sur ta limite, explosivement tendre sera mon antre, déjà débordant d’une férocité brûlante par un feu animé depuis si longtemps…!!

Je serai vite au bord, prête à basculer vers les profondeurs de notre alchimie. A la vue de tes muscles brûlants, de ton cou en tension, de ton regard en érection; à la sensation de tes mains malaxant mon fessier sans ménagement, de ton souffle sauvage sur mes seins; à la torture de tes dents emportées par la défiance de mes tétons…à ta grande virilité profondément capturée dans les entrailles de mon volcan..ta braise si dure me fera mal!

Loin de me faire ralentir, je te prendrai en moi plus fort! Si fort! D’une force rageuse! Avide! Sauvage! Furieuse! Des cris d’une insupportable excitation me transperceront! Deux flammes aux vents nous fouettant l’un contre l’autre d’une passion déchaînée!

Que tremble la terre, que chancellent les murs: que se fracassent par tous les trous les témoins de notre érotisme interdit !!! Je veux que tu jouisses si fort en moi! Je veux que tu déverses le torrent de toutes tes envies là ou tant de fois tu as rêvé de te noyer! Je veux que tu asperges mon corps, que sperme et sueur glissent fiévreusement sur notre étreinte endiablée.

Je veux t’obséder, devenir la démone de tes nuits, la source de tes chaudes insomnies. Que ma bouche affamée, assoiffée, laisse s’engouffrer entièrement ta raide obscénité ! Attrape ma tête, prends possession de ma gorge, que tes reins transpercent mon esprit!! Et jouis! Vas-y! Plus fort, plus vite! Comme jamais tu n’as jouis! Je veux boire salement ton jus, l’étaler sur mes seins, devenir ta chienne et t’amener jusqu’au trou noir de ton intense désir jusque-là contenu….

Instant Charnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *