Trio endiablé

Ce soir-là, il était venu me chercher à la sortie de mon travail, son regard malicieux laissait entrevoir une espièglerie dont il a le secret.”Bonsoir ma chérie, tu n’es pas trop fatiguée ?” ces mots glissaient à mon oreille alors qu’il m’enlaçait tendrement.

“Où veux tu aller ? manger quelque part, rester à la maison ?” Après une journée  éprouvante, j’étais heureuse de le retrouver. Alors je lui dis simplement “Je te suis, tu m’emmènes où tu as envie !”Et tel un sabre qui fend le rideau du ciel, je vois son visage s’éclairer, ses yeux pétiller, son sourire s’élargir jusqu’aux oreilles.Sur un ton absolument satisfait, il rétorque : “Alors là, ma chérie, c’est parfait ! j’adore quand c’est moi qui prend les commandes et t’emmène où je veux”

Je sentais une pointe de provocation, de jouissance prémonitoire….une sorte de hummmm étouffée..Il me serre dans ses bras, approche ses lèvres de mon oreille, comme si personne ne devait entendre :” Ma chérie, tu sais que tu es belle ? Ce soir, laisse toi aller..Je veux que tu te détendes, je  veux ton plaisir..j’ai le droit de faire tout ce que je veux de toi, tu es d’accord ?”L’espace de quelques secondes, je fus prise d’inquiétude, je sentais mon coeur battre dans ma poitrine..Je m’éloigne un peu de lui pour mieux le regarder fixement : “Mais de quoi tu parles ? lui dis-je l’air pas vraiment approbateur..

Son sourire redoublait de tendresse, d’amour inconditionnel et gommait rapidement ma question restée sans réponse. Je n’avais pas envie de l’entendre d’ailleurs.”Viens, mon amour” ! Il m’accompagnait à la porte de la voiture, pris le volant..Nous avons rejoint la maison une trentaine de minutes plus tard. Il me suggère de prendre une douche alors qu’il prépare un petit repas léger..Mais  dès le seuil de la porte franchi, il me place devant lui, pose ses mains sur mes yeux me conduit dans la pièce à vivre  en me disant : “Voilà, ma chérie, tu le voulais, tu l’espérais comme un fantasme. Il est là…

Comment l’imagines tu ? Noir ?…tu peux ouvrir les yeux”Il était derrière moi, ses mains autour de ma taille : “Alors ?” J’ouvris donc mes yeux et…stupéfaction : une magnifique banquette d’angle en cuir blanc avait remplacée le canapé usagé. Mais…mais ! je ne trouvais pas mes mots …”Il te plait ?”  Il est magnifique !Merci !! C’est exactement celui dont je rêvais..Je l’essaie.?!..Il me retient : “Non non, ma chérie, va prendre ta douche, j’ai une autre surprise pour toi…Il me retourne en face de lui, pose son index sur mes lèvres : “chuutt ! allez file” 

De la salle de bains, je l’écoutais à la cuisine préparer le repas.. je souriais, je l’imaginais être aux petits soins pour moi. .Je m’habille simplement : un pantalon en toile noire, un tee shirt tunisien couleur framboise ..je brosse mes cheveux et  le rejoins.Il est allé jusqu’à dresser une jolie table, m’installe en face de lui..Il fait même le service..Son sourire radieux, ses yeux pétillants, son sourire caresse le mien.

Nous dînons .. Il tend son verre pour trinquer : ” A ta santé, ma chérie ! que cette soirée soit inoubliable !” Ma curiosité est à son comble : “Mais dis moi  ce que tu as prévu au moins ?” “Euh ! je vais simplement te donner un indice : je vais assouvir l’un de tes fantasmes”Il se lève, me prend par la main…s’arrête dans le hall d’entrée, sors de sa poche, un foulard de soie qu’il me montre.. et sans mot dire,.   le place sur mes yeux…je n’ai pas eu le temps de lui poser la moindre question qu’il pose une nouvelle fois son index sur mes lèvres …”.chuuuuutttt..ce moment est à toi !! laisse toi aller”Mes mains dans les siennes, il me conduit près de la banquette…Il m’enlace tendrement, dépose un baiser sur mes lèvres et me chuchotte à l’oreille : “Viens ma chérie ! ” Des frissons envahissent mon corps de mes épaules à mes jambes. Je sais ses caresses, il connait mes courbes sur le bout des doigts.

Je ne sais où il m’emmène mais je le suis avec confiance..Il m’invite à m’asseoir sur la banquette puis d’un geste délicat m’allonge sur lui. Il sait que j’adore cette position. . J’ai l’impression d’être sur un cours d’eau, il est la barque qui m’entraine au fil de l’eau..Déjà ses mains enlacent ma taille, passent sous mon tee shirt tout en effleurant mon nombril, carrefour de mes émotions. Je suis bien, j’aime sa présence aimante, rassurante. Alors délicatement, il soulève mon tee shirt, le remonte juste au dessus de ma poitrine qu’il caresse  de son index, la contourne l’apprivoise. Il sait que ma poitrine est sensible à ces caresses-là, il s’en amuse, s’en délecte.Mon corps se cambre, ma tête en arrière sur son épaule, ses lèvres près de mon oreille :”tu es belle, tu es à moi, je te veux à moi mon amour” Puis ses mains se font plus hasardeuses, déboutonnent mon pantalon, descendent la fermeture..Je devine son regard pointer sur ma poitrine, mon ventre. Sa main droite longe l’une de mes jambes, caresse mon genou et descend à l’intérieur de ma cuisse jusqu’à finir son chemin sur mon intimité. Elle reste là, douce et ferme à la fois, elle s’impose.

De son autre main, il écarte mes cuisses afin que sa jambe se faufile entre les miennes…Mon bassin ondule sur sa cuisse musclée qui me retient ainsi .Ses mains se rejoignent sur mon nombril, remontent sur mes seins qu’elles enveloppent entièrement.. puis descendent, descendent encore jusqu’à parvenir à ma culotte. Ses doigts bien à plat sur mon ventre se frayent un passage. Je les sens, ils me troublent Une caresse succède à une autre, inlassablement.Mon corps fébrile se détend s’apprête à s’offrir à lui, à son désir il le sait, il le sent..Il me le montre par une caresse appuyée sur mon sexe alors que sa jambe me retient.Ses mains déposent  un voile de couleurs, caresses de plumes pour dessiner mes soupirs. elles deviennent étoiles au creux de mon arc-en-ciel

Curieusement, je le sens partout..presque en même temps sur ma poitrine, mes jambes, mes hanches..comme si  plusieurs mains effleuraient ma peau.Une onde venant du creux de mes reins soulève mon corps qui ondule,  mon bassin s’écrase  fort sur le sien..mes seins sont tendus, gorgés de désir..Il ne les lâche pas. Son autre main posée  sur mes lèvres. humides..me rappelle que je lui appartiens, qu’il me veut à lui, toute à lui. Cette idée me plait..Mon visage tourné vers le sien, je lui réclame encore ses caresses, …il prend mes lèvres entre les siennes, cherche ma langue, la veut..la lèche, la suce.Je sens son désir dans le creux de mes reins..ses mains qui me plaquent à lui..elles voyagent de  ma poitrine, à mon ventre, de mes cuisses à mon sexe..L’un de ses doigts écarte ma petite culotte, caresse mes lèvres, mon clitoris…Je ne sais plus où sont ses mains, ses lèvres, mon corps s’éveille de plus en plus  Puis, il soulève légèrement ma tête, décide d’enlever ce petit foulard, mes yeux restent fermés encore un instant puis s’ouvrent doucement, se referment, s’ouvrent et d’un coup restent grands ouverts, mon corps observe un élan de recul, ma tête se cale près de la sienne, mes mains pétrissent  les siennes..j’ai compris.

A quelques mètres de moi, se tient un homme, un inconnu. Il me sourit,  il s’approche un peu plus, perçoit ma gêne, mes craintes. Je le dévisage : il porte un pantalon noir, une chemise blanche, il est grand, cheveux courts, c’est un bel homme, mon coeur bat la chamade..Il est black.Je regarde cet homme sur lequel je suis allongée, l’interrogeant du regard, il me sourit lui aussi et me dit doucement : “ma chérie, ce soir, nous allons vivre ton fantasme ensemble, je suis là près de toi, je veux être là pour ressentir tes émotions, tes frissons, ton plaisir….”Mon regard ne peut se détacher de cet homme devant moi : son sourire, ses mains, ses dents blanches, sa peau ébène. Doucement, il s’approche en me souriant.

Soudain, je me demande depuis quand il est là.C’est alors qu’il pose ses mains sur mes jambes. Ses longs doigts effilés sur ma peau blanche. Elles sont douces.  Il approche l’une de mes jambes près sa bouche, ses mains ne cessent de prodiguer des divines caresses. Ses lèvres généreuses déposent un baiser long sur la plante de mon pied. Il observe mes réactions, le moindre de mes frissons. Il lèche mon pied qu’il a posé sur son épaule, ma cheville, mes orteils. Ses mains remontent lentement jusqu’à ma cuisse..Une jambe, l’autre jambe..Ses gestes sont doux, précis..Il s’agenouille devant moi, replace mes jambes sur les cuisses de l’homme sur lequel je suis allongée..Il joue avec ses lèvres qui montent et descendent le long de mes jambes, mes cuisses, mes chevilles jusqu’à se poser délicatement sur ma féminité. 

Ses baisers deviennent plus insistants, ils virevoltent en mordillant le tissu de ma culotte qu’il étire avec ses dents. Pas un centimètre de ma peau n’est oublié.Ses mains noires remontent sur mon ventre, ma poitrine qu’il effleure pour la première fois.. Un premier soupir, mon corps s’allonge, il ouvre les yeux, me sourit..Il me respire, je sens son souffle, sa langue écarte ma culotte accompagnée de l’un de ses doigts. Il pose ses mains tout en haut de mes cuisses en les ouvrant encore un peu..Sa bouche vient se poser sur mon sexe, ses lèvres entr’ouvertes, sans bouger quelques secondes puis sa langue commence alors des doux va et vient, cherchant à remonter lentement le long de mes lèvres jusqu’à mon clitoris qu’elle contourne jusqu’à déposer à nouveau mille baisers sur cette petite perle nacrée.Il cherche encore ce petit bouton du bout de sa langue, il le titille en faisant le tour, l’aspire délicatement, le mordille presque, sa langue tantôt insistante ou légère..puis elle s’éloigne un instant.

Mon bassin fait des accoups, mes reins se creusent, mes mains serrent fort celles de l’homme que j’aime.Pourtant à cet instant précis, il lâche mes mains, caresse ma poitrine, mon ventre, mes hanches et ses doigts se faufilent de part et d’autre de mon bassin pour descendre doucement ma petite culotte..Je le regarde ..il me regarde..ses yeux fixés dans les miens.. L’autre homme passe ses mains sous mon bassin…elles glissent sous mes fesses..en même temps  qu’il enlève doucement ma petite culotte.. 

Je suis nue offerte à deux hommes… Ma sensualité est en éveil..Je suis impatiente ..je devrais trouver cette situation gênante, indécente..Mon corps se heurte à mon esprit…mais Il veut plus…L’homme qui m’aime et me permet de vivre cet instant est attentif, ses mains sont là, toujours à apaiser mes craintes ou accompagner mes frissons.Mon regard est rivé sur cet inconnu qui se met debout devant moi..Il quitte sa chemise blanche, enlève la ceinture de son pantalon ..il est en boxer blanc. le contraste avec sa peau me trouble ..son visage est souriant et tout en me regardant fixement, il se met nu…Il revient s’accroupir devant moi, désireux de s’occuper encore de ce délicat bouton qui provoque aussi chez lui une érection non dissimulée..Ses mains caressent mes cuisses, remontent vers mon sexe, un doigt, puis deux en forcent l’accès..

Je frémis. Ses doigts légèrement tournés vers le haut à la recherche de l’endroit mystérieux du plaisir, ses lèvres emprisonnent mon clitoris..Ma respiration est de plus en plus courte..mon corps s’ouvre à cet inconnu, il le sait, il le sent..Alors il se met debout, approche son sexe du mien..Je regarde sa taille et doute qu’il puisse me pénétrer. Il essaie ..mon sexe s’ouvre mais pas suffisamment..il n’insiste pas..revient à mes genoux..et comme un fou avec une fougue inouie, ses lèvres me dévorent..sa langue s’active à me donner du plaisir..Son regard tourné vers moi me dit qu’il n’arrêtera pas..Mes mains cramponnent celles de l’homme que j’aime..Ses dents provoquent mon clitoris ..impudiquement..Mon bassin se rétracte ou au contraire s’offre à lui…Je ne sais plus..Je sens mon vagin s’ouvrir ..il en profite pour l’ouvrir davantage avec ses doigts…

Le plaisir monte en moi, au creux de mes reins..couvert par de sourds gémissements..puis ma respiration s’est accélérée..je ne contrôle plus rien..Il me pénétre doucement, profondément..Son sexe énorme envahit mon ventre..jusqu’à presque m’empêcher de bouger…Les mains de mon amour retiennent les miennes….Cet homme me fait l’amour lentement..ses va et vient incessants. Je ne peux plus m’empêcher de pousser un profond gémissement de plaisir..Puis il a accélére le rythme, toujours son autre main sur mon clitoris.  Une nouvelle vague de plaisir m’envahit..Tous les muscles de mon corps brusquement engourdis comme anesthésiés..Ma respiration se fait haletante..Ma poitrine tendue vers le ciel, mon vagin se contracte..des fourmillements dans tout mon corps..

Mon plaisir est intense, prêt à exploser..Je flirte avec l’orgasme…qui m’emporte dans un cri…je tremble..mon corps entier tremble.Je suis fébrile, une vague de frissons plus doux provoque des petits spasmes ..J’ouvre les yeux..Cet homme me sourit, heureux d’avoir mis le feu en moi et dépose un tendre baiser sur mon ventre et s’éclipse.Je reste seule avec mon amour..Ce sont ses mains qui m’enveloppent désormais..Je le regarde, souriante, émue, épuisée.Ses lèvres prennent de nouveau possession de mon corps..Il glisse à mon oreille : “Ma chérie ! tu m’appartiens ..Je veux maintenant te faire jouir comme jamais tu n’as joui parce que c’est moi et moi seul qui te fera l’amour”Un besoin effrené de lui dire : “je t’aime” comme pour le remercier de m’avoir offert ce plaisir insolite et notre nuit d’amour a pris ce soir là une nuance différente..Le désir de l’autre était plus fort..plus intense.Nos corps se sont aimés, possédés puis  reposés jusqu’au petit matin où notre envie est repartie de plus belle. 

Donnez votre avis sur cette histoire
[Total: 1 ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 9 = 1