logo instant charnel récits érotiques

Erreur de réservation hôtel vue sur mer

Marc est fatigué, il a roulé toute la journée, entre l’accident sur l’A13, les bouchons et sa crevaison, il est vraiment très tard.

Il a appelé l’hôtel pour prévenir qu’il ne serait pas là avant minuit, ce n’est pas un problème on lui donne ses codes pour le parking et pour l’hôtel. On lui donne également l’endroit où il pourra récupérer sa carte d’accès pour sa chambre n° 215 au 2ème étage, sa chambre habituelle avec un petit balcon (pour pouvoir fumer tranquillement) et sa vue sur l’océan.

Villers sur Mer, c’est un endroit qu’il aime bien, et cet hôtel est son point de chute lorsqu’il est dans le coin.

Minuit et demi, Marc arrive enfin.

Il a hâte de prendre une bonne douche et de se coucher, la journée a été longue et difficile.

Il prend l’ascenseur et évite de faire trop de bruit.

Enfin le voici dans sa chambre, il pose sa valise et part directement dans la salle de bain prendre une douche.

Bizarre, ça sent le gel douche et la douche est mouillée, il manque au moins 1 serviette et il y a quelques affaires sur le lavabo.

Bon et bien il ira faire part de son mécontentement lorsqu’il ira prendre son petit déjeuner.

Mais où est le peignoir ?

Curieux tout de même … Jamais il n’a eu de soucis avec cet hôtel, on a l’impression que la chambre n’a pas été préparée.

Il est trop tard et il n’y a personne avant 6 heure, Marc prend sa douche et sort fumer sa dernière cigarette avec sa serviette autour de sa taille, et là encore, les rideaux sont fermés. Il va faire un scandale demain matin, cela n’est vraiment pas professionnel.

Il écoute le bruit des vagues sur son balcon, à défaut de voir quelque chose, il l’entend et cela l’apaise.

Allez, il est temps d’aller se coucher.

Il rentre, ferme les rideaux et enfin se décide à allumer la petite lumière de la table de chevet.

Mais là, le choc, le souffle coupé, il y a une femme nue dans son lit.

A vue de nez elle doit avoir la quarantaine, elle est rousse, la peau d’une blancheur incroyable, des taches de rousseur parsemés et des cheveux longs qui descendent jusqu’au bas du dos, elle a des formes généreuses en tout cas des fesses bien rebondies, une poitrine absolument magnifique, avec des mamelons petits et clairs, vraiment c’est très beau.

Marc sent son sexe se dresser, il trouve cette vue agréable et excitante.

Il n’a plus qu’une envie, aller caresser cette femme qui le trouble énormément.

Il retire sa serviette, la laisse tomber sur le sol et s’allonge délicatement sur le lit à côté de cette étrangère qui dort sur le côté. La vue de ses cheveux, de sa taille, de son cul l’excite vraiment beaucoup, son sexe durcit et un peu de fluide s’en échappe.

Il s’approche et délicatement du bout des doigts caresse ses cheveux, son dos, ses hanches, le haut de ses fesses et machinalement son sexe frotte délicatement son cul, tout doucement il les écarte et se frotte de plus belle mais tout en délicatesse.

L’inconnue gémit, elle commence à bouger et son corps commence à onduler.

Elle se tourne légèrement, toujours les yeux fermés et dans un mouvement circulaire elle caresse son clitoris.

Marc a l’impression qu’il va imploser, il a envie de la prendre là maintenant doucement et passionnément.

Il la regarde se retourner et n’y tenant plus il écarte délicatement ses cuisses pour aller gouter avec sa bouche et sa langue son petit clitoris gonflé et son sexe humide.

L’inconnue gémit un peu plus fort, elle ouvre doucement ses yeux et délicatement attrape la tête de Marc, caresse ses cheveux et plaque un peu plus son sexe contre sa bouche.

Elle sent sa langue qui lèche son clitoris avec des mouvements circulaires, sa bouche qui l’aspire, et ses doigts qui caresse en parallèle son derrière. L’excitation est à son comble pour les deux.

Elle lui demande d’arrêter un peu, de s’allonger à côté d’elle, il s’exécute et là elle vient sur lui son sexe contre sa bouche et sa bouche contre le sien, doucement il sent sa langue sur sa verge qui est vraiment prête à exploser, elle descend doucement puis des mouvements de va et vient de plus en plus intenses pendant que lui se délecte de son clitoris et de son vagin, elle pousse des petits cris de plaisir et là il lui dit qu’il va jouir, alors elle arrête et lui demande s’il veut jouir comme ça ou jouir en elle.

Son sexe est tellement beau, clair et lumineux avec ses poils soyeux et roux, qu’il ne peut que vouloir venir en elle.

Elle se retourne, le regarde et l’enfourche doucement.

Marc sent son sexe s’introduire en elle, il lui caresse les seins et tout en faisant ses mouvements, elle lui caresse ses testicules.

C’est un véritable moment d’extase, l’envie de jouir en elle est tellement puissant mais il ne veut pas que ça s’arrête maintenant, elle le regarde, les yeux mi-clos et doucement lui annonce qu’elle va jouir et lui demande de lâcher prise pour jouir avec elle.

Alors il se laisse aller et dans un râle qu’il ne contrôle pas, il jouit en elle, avec elle.

Elle se couche sur lui, ses cheveux sentent si bon.

Elle caresse doucement son torse, s’allonge prêt de lui et dit : au fait je m’appelle Sylvie, enchantée.

Ils s’endorment nus l’un contre l’autre, Marc ne pense pas aller faire de scandale demain matin à l’accueil, si il y a bien une chose dont il soit content c’est cette erreur de réservation.


A la recherche d’un plan cul dans votre région ?


Publié

dans

,

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire