Barbecue

Instant Charnel

Nous sommes début Juillet, pas encore la canicule, mais il fait chaud… Vendredi soir, les enfants sont partis en vacances chez leurs grands-parents. Nous avons donc un peu plus de temps mon épouse et moi pour nous retrouver. Elle est belle, brune, pas très grande, quelques rondeurs bien placées, très féminine et sexy, elle sait se mettre en valeur et attirer les regards …

Ce soir nous avons invité Julien, un collègue et son amie pour le Dîner. Julien est un collègue avec qui je partage beaucoup, je le sais très libre et porté sur les plaisirs du corps .Il est également passionné de musculation, très athlétique il est assez impressionnant physiquement … D’un caractère très doux, le contraste est saisissant ! Il doit nous présenter sa nouvelle copine, Cécile je ne l’ai jamais vue, mais je l’imagine  plutôt petite avec elle aussi des rondeurs bien placées, il faut dire que je connais les goûts de Julien, nous en avons assez parlé.

Ne travaillant pas le Vendredi Après-midi j’en profite pour ranger la maison, et préparer le repas : ce sera donc une salade, des grillades et un cocktail de fruits frais en dessert, pour les boissons, j’ai prévu une Margarita pour l’apéritif et le traditionnel rosé pour le repas.

Emma rentre à la maison vers 19h00, elle a profité que les enfants ne soient pas là pour rester un peu plus tard au travail et finaliser certains dossiers.

Elle semble fatiguée, elle me dit avoir eu très chaud et qu’en cette période de vacances scolaires, le manque de personnel se fait sentir. Mais à présent elle est en Week-End, et elle est très contente de voir que tout est prêt. Elle ne connaît pas très bien Julien, mais lorsqu‘ils se sont vus la première fois, le courant est plutôt bien passé.

Elle file donc à la douche, j’entends l’eau couler, je l’imagine, l’eau ruisselant sur son corps superbe, sur ses seins lourds aux larges auréoles brunes et si sensibles, j’imagine ses tétons durcir au contact de l’eau fraîche, j’imagine l’eau courir sur ses jolies fesses bien rondes glisser le long de son sexe. Je la vois se tenir la nuque, offrir sa poitrine au jet bienfaisant et se cambrer sous l’effet de la détente. J’imagine seulement car je tiens à la laisser tranquille et finir mes préparatifs.

Quelques temps plus tard, elle apparaît, elle est superbe, sa jolie robe blanche met en valeur son bronzage, cette robe je lui avais offerte il y a quelques temps, mais elle l’a très peu mise car elle est trop sexy et un peu transparente…Je n’arrive pourtant pas à deviner les sous-vêtements qu’elle porte, en tous cas, je l’admire, elle est stupéfiante et totalement irrésistible sur ses talons hauts qui augmentent sa cambrure naturelle déjà affolante !!! Je me retiens de la caresser, je l’embrasse néanmoins et nos langues se trouvent naturellement…J’ai à présent une belle érection et je suspecte à son sourire coquin qu’elle s’en est rendu compte.

Je lui propose de goûter le cocktail, lorsque je lui tends, je sens à nouveau son parfum … il va être difficile de patienter toute la soirée, je meurs d’envie de l’embrasser, la caresser …

Elle me demande :

« Nous mangeons dehors ? Ce serait sympa un petit SPA en fin de soirée ? Non ? »

« Si, c’est une bonne idée, mais je n’ai pas prévenu nos invités de prendre un maillot… »

« Tant pis, c’est l’occasion d’essayer le naturisme  (rires)… »

« Méfie-toi, Julien en est capable. »

« Humm, intéressant ! »

Il est un peu plus de 20h lorsque Julien sonne à la porte, je vais lui ouvrir, il est seul et m’explique que Cécile nous rejoindra un peu plus tard et repartira sans doutes un peu plus tôt car elle travaille ce week-end.

Comme à son habitude, il porte une tenue décontractée, jean-chemisette. Son physique de rugbyman n’en est pas moins impressionnant, son cou est  large, ses épaules massives et ses bras assez volumineux. Contrairement à certains adeptes de la musculation, le reste de son corps est harmonieux, ses cuisses sont puissantes et son fessier moulé dans son jean sont fermes et rebondies.

Il entre, je lui propose de s’installer dans le canapé et de prendre un verre, il accepte et Emma sort de la cuisine, dans ses bras, le plateau chargé de gâteaux apéritifs et autres friandises…

Elle est décidément radieuse, à présent maquillée, son regard vert émeraude est transperçant, elle dépose le plateau sur la table basse, le regard de Julien plonge dans son décolleté. Je découvre pour ma part, qu’elle porte un soutien-gorge que je ne connais pas, une dentelle blanche raffinée, ses seins sont collés l’un à l’autre, son bronzage est mis en valeur par des paillettes couleur or … Elle sait vraiment y faire pour attirer les regards ! Elle ne semble pas avoir remarqué ces indiscrétions.

Elle embrasse mon collègue :

« Tu es tout seul ? »

« Cécile ne devrait pas tarder, elle travaille aujourd’hui et demain, elle est dans la sécurité RATP »

« Ah la pauvre … ça doit être chaud en ce moment ! »

Nous échangeons quelques banalités, lorsque la sonnette retentit, je vais ouvrir, je découvre donc Cécile, une petite blonde, très loin du stéréotype de l’agent de sécurité. Mise à part la couleur de cheveux, elle ressemble beaucoup à ma charmante épouse, sa robe légère et colorée souligne un corps voluptueux et qui semble ferme à la fois…

« Cécile, je suppose ! enchanté, moi c’est Frédéric, Julien est déjà arrivé, il est dans le salon avec mon épouse »

« Il ne perd pas de temps (rires…)»

Je l’accompagne donc, Cécile fait la bise à Emma, puis embrasse rapidement mais à pleine bouche son amoureux … Le petit couple, assis dans le canapé nous fait face, pour ma part, je suis assis sur un petit tabouret et Emma sur un fauteuil de coiffeur que nous avions chiné il y a quelques temps. Celle-ci à les jambes croisées et la robe fluide qu’elle porte remonte assez haut sur ses jambes satinées… J’adore ses jambes, parfaitement dessinées, ses cuisses sont fermes et musclées, parfaitement épilées elles semblent infiniment douces.

Lors de la discussion, Cécile nous informe que sa journée a été dure et qu’elle a eu très chaud, que sa douche lui a fait un bien fou. L’espace d’un instant, je revois Emma, sa poitrine provocante et son sexe humide  …

Nous finissons notre verre avant de passer au jardin, je suis Cécile, mon regard se pose sur ses fesses, et, contrairement à mon épouse, je peux parfaitement distinguer qu’elle porte un joli tanga noir à travers sa robe transparente. Je crois que Emma m’a vu regarder, mais elle me sourit, et la rougeur de ses joues m’indique que le deuxième cocktail provoque son petit effet … à moins que ce ne soit la situation… Cécile a une jolie démarche, ses sandales compensées provoquent un déhanchement sensuel.

Arrivés au jardin, nos invités découvrent le SPA,

Julien : « Tu m’avais caché ca Frédéric ! »

Moi : « Je ne te dis pas tout …. En fait oui j’ai oublié, j’aurais dû vous dire de prendre un maillot »

Emma : » ceci dit on peut vous en prêter si ça vous tente, Frédéric a un maillot trop grand et toi Cécile, tu dois faire à peu près ma taille … »

Cécile : « le bas oui, je pense, mais pour le haut, tu me sembles un peu plus fournie… (Rires) »

Je vois Julien qui semble acquiescer tout en souriant niaisement …

Je vais en cuisine, m’occuper de la préparation du repas, après avoir installé nos invités, Emma me rejoint, elle se plaque dans mon dos, ses mains glissent sous ma chemise et pape mes pectoraux…

”Tu es très beau ce soir”

Les mains prises, je me contente de répondre:

“merci, tu es ravissante aussi”

“Je vais sortir les maillots”

“ok, je pense que celui qui est tout en bas de mon Armoire devrait aller à Julien”

“Je vais en profiter pour enfiler le mien”

J’attends quelques secondes, puis décide de jeter un oeil en direction de la chambre située à proximité de la cuisine.

Le spectacle est saisissant, La porte grande ouverte, ma charmante épouse se dévêtit avec une extraordinaire sensualité, les volets à demi-fermés laissent passer des bribes de lumières orangées sur le corps impudique de ma muse. Elle retire ce petit bout d’étoffe qui lui sert de robe pour laisser découvrir un superbe soutien-gorge que nous avions pu découvrir tout à l’heure avec Julien, mon regard descend et je détaille un charmant  micro-string . Je comprends à présent pourquoi je ne pouvais deviner les dessous qu’elle portait … premièrement, ils sont tellement légers, et minimalistes que leur présence est presque indécelable, et deuxièmement je ne les ai jamais vus … Emma a dû les acheter pour une occasion particulière, elle sait que je suis très sensible à ces petites choses …

Le string est si petit qu’il en est presque indécent, il remonte haut sur ses hanches, formant un « V » d’une extraordinaire sensualité, le tissu épouse la forme de sa vulve, d’où je suis, je ne saurais dire si c’est la fluidité de l’étoffe ou l’humidité ambiante qui en est responsable …

J’allai retourner à mes occupations lorsque je l’entends dire sans lever la tête :

« Je t’ai vu me mater coquin ! »

« Il a bien raison, j’aurais fait pareil ! »

Llance Julien que je n’avais pas vu arriver dans mon dos. Elle repousse la porte, et lorsqu’elle réapparait, elle a réenfilé sa jolie robe blanche, et je peux nettement voir qu’elle porte son joli maillot de bain blanc dessous , toujours perchée sur ses talons, elle porte une chaine de cheville couleur or.

Etonnamment elle n’a pas l’air gênée et c’est avec un grand sourire qu’elle nous lance

« Alors les garçons ? On matte en cachette ? »

Nous rejoignons tous les trois Cécile qui s’était levée pour faire un tour dans le jardin, elle est penchée sur le Spa et sa robe peine à dissimuler la naissance de ses fesses. Julien en profite pour y passer sa main tout en soutenant mon regard, Cécile, ne semble absolument pas gênée et accentue même sa cambrure provocante… appuyée sur le rebord, les bouts de ses doigts effleurent l’eau :

« elle est trop bonne »

« tu m’étonnes ! » dis-je en m’esclaffant.

Nous passons à table et pendant le repas, alcool aidant, les conversations dévient rapidement sur le sexe, le jeune couple nous fait part de leur grande liberté et de leur fougue, quant à nous, nous expliquons qu’après 18 années de vie ensemble, il est nécessaire de pimenter nos ébats pour ne pas tomber dans la routine.

La discussion est très naturelle et absolument pas gênante,  nous apprenons que Cécile est également sensible aux charmes féminins et qu’ils envisagent d’inviter une partenaire dans leurs ébats…

Je sais que Emma serait tentée par ce genre d’expérience, mais qu’elle n’est sans doute pas encore prête, elle fixe quelques secondes Cécile, entrouvre la bouche, comme pour parler puis semble se raviser. Mon collègue n’a rien raté de la scène et sourit malicieusement, provocant, il lance :

« et toi Emma ? »

« Je n’ai jamais eu ce type d’expérience, mais dans l’idée je ne suis pas contre, il faut voir les circonstances »

« et avec un autre homme ? »

« Ça c’est Fréderic que ça excite …, mais pourquoi pas ! »

L’ambiance est à présent brûlante,  je pars chercher la salade de fruit, rapidement, Emma me rejoint, sans ménagement, elle glisse sa main dans mon jean, constate mon érection et me dit :

« Elle t’excite hein ?! »

Avant que je n’ai pu répondre :

« Bah moi aussi figure toi ! »

Le dessert pris, nos invités se dirigent vers la chambre pour enfiler les maillots que nous leur avons préparés.

A leur retour, Julien semble un peu à l’étroit dans mon short de bain, le tissu laisse deviner un sexe d’une taille fort honorable, quant à Cécile, elle apparaît en vêtue uniquement du bas de maillot brésilien d’Emma,

« J’espère que ça ne vous dérange pas, le haut était effectivement trop grand ! »

Ses seins libres, sont certes plus petits que ceux de mon épouse, mais ils sont mignons, et je me vois bien mordiller ces petits tétons.

Nous prenons place dans le Spa, les femmes se font face, après quelques échanges concernant les bienfaits d’une telle installation, Emma retire son haut de maillot.

Cécile :

« Tes seins son vraiment superbes »

« Merci, Fréderic les apprécie aussi !(rires…)

Cécile approche une main et caresse la poitrine tant convoitée, loin de se refuser, Emma lâche ta tête en arrière signifiant ainsi une tacite approbation …

Sa main s’enhardit, flatte le galbe parfait des seins de mon épouse, effleure ses tétons à présent dressés.

Lorsque La jolie blonde se glisse entre ses cuisses pour approcher ses lèvres de ces monts désirés, je vois la main d’Emma qui tremble sur le rebord du Spa, sans doute un mélange de nervosité et de désir, ses yeux sont fermés et sa bouche entrouverte … elle respire fort ma douce…

Cécile est penchée en avant, complètement cambrée, ses petites pointes de seins effleurent l’eau. Je ne peux qu’admirer ses fesses charnues difficilement cachées par ce petit maillot brésilien. Julien y pose une main puissante, caresse  leur contour, puis se glisse sous le tissu. J’entends un gémissement j’ignore de qui il provient, les deux femmes s’embrassent à présent à pleine bouche.

Je peux voir leurs langues se lier et virevolter, la main de Cécile emprisonne un sein d’Emma, pinçant un téton plein de désir. Elle respire fort, ma muse.

Je sens ses dernières réticences s’évanouir. Quand elle se relève, la scène est saisissante, il fait nuit, à la  lueur des spots de jardin éclairent son corps superbe, le jeu des contrastes met en valeur la générosité de son corps de femme. Nous sommes trois, à ses pieds, à l’observer, elle fait glisser sa culotte, totalement nue, je découvre qu’elle a laissé un simple trait de toison au-dessus du pubis, tout le reste semble parfaitement doux et soyeux … Elle ne semble ni gênée, ni hésitante, quand elle vient s’asseoir sur le rebord, elle attire à elle  le visage de notre invitée entre ses cuisses, je ne reconnais plus ma femme … La maman parfaite, la travailleuse consciencieuse laisse la place à l’image même  de l’érotisme et de sensualité.

D’où je suis, je vois assez mal ce que lui fait Cécile, je me rapproche donc, sa langue effleure le petit bouton de désir, les lèvres sont largement ouvertes.

La main de ma femme se pose sur ma cuisse, puis remonte sur mon sexe, elle le caresse doucement, puis vient le sortir de son étreinte de tissu, elle me branle langoureusement.

Mes yeux se posent alors sur la deuxième naïade, ses fesses totalement offertes sont entreprises par la main de Julien, je le vois glisser ses doigts entre ses fesses, pour s’introduire dans ce sexe que j’imagine si  accueillant. Avec sa deuxième main, il caresse sa tige, à présent, je la vois, elle est d’une taille impressionnante, totalement épilée, elle sort de l’eau tel un phare rougeoyant …

J’approche ma bouche de celle d’Emma, nous nous embrassons longuement, lorsque nos lèvres se séparent, elle me susurre :

« occupe-toi d’elle «

Assez surpris, mais surtout très excité,  je me rapproche de Cécile, je caresse son dos cambré, elle ne fuit pas le contact, au contraire elle semble s’enhardir dans son activité buccale entre les cuisses de ma femme.

J’aventure ma main un peu plus loin, lorsqu’elle atteint la hanche, c’est celle de Julien qui vient à mon contact, il la dirige directement vers le sexe de son amie. Encouragé, j’y glisse un doigt, elle est trempée, Julien recule, s’assied lui aussi sur le rebord, il semble vouloir  être spectateur de la scène, ses yeux sont rivés sur Emma. Il faut dire qu’elle est sublime, assise jambes ouvertes, le sexe offert aux assauts de la blonde assaillante ses mains saisissent ses propres seins pour une caresse langoureuse. Totalement impudique, elle n’en est pas moins superbe et désirable.

Je suis heureux de la voir ainsi libérée, je découvre une nouvelle facette, qu’elle aussi, j’en suis sûr ignorait …

Instant Charnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *