Jeux délicieux

Nous avons passé la journée à discuter, échanger. Parlant de choses et d’autres, éveillant notre désir sans jamais oser se le dire… Puis un message tout en image entame le jeu… Quelques points d’interrogation… S’en suit une seconde photo suggestive, mais pas trop ! Derrière mon écran, je rougie bêtement, je me sens tout drôle, j’ai chaud et une vague d’excitation m’envahit… Il me faut retourner travailler, tout émoustillé, c’est à contre cœur que je m’en vais bosser, écrivant un dernier message pour tout de même te montrer que tes avances m’ont interpellé !

Les heures ont passé et la débauche approche. L’horloge avance un peu, mais qu’importe. Cela fait des heures que j’ai tes images en tête et que je ne sais comment te surprendre à mon tour…

Je décide de partir un peu plutôt, je me rends chez le fleuriste, prends tes fleurs préférées, m’arrête commander le dîner, qui nous sera livré dans la soirée, puis je rentre. Je tourne fais les cent pas comme si ça allait m’aider à penser. J’ai envie de bougies… Alors j’en dispose un peu partout (j’attendrai ton retour pour les allumer). Un brin de ménage et de rangement pour rendre ce petit nid accueillant !

Lorsqu’enfin tu rentres, je me sens lessivé, on s’échange un baiser et je te propose de te faire couler un bain bien chaud, que tu acceptes d’un hochement de tête. J’allume les quelques bougies disposées autour de la baignoire, certaines sont parfumées ! Je te rejoins pour te dire que c’est prêt et tu te rends à la salle de bain. Un sourire sur le pas de la porte comme pour me remercier de la jolie attention… Je profites que tu te déshabilles pour égailler le salon ! Je t’entends te plonger dans le bain, tes petits “Hooou c’est chaud”… Puis plus rien…

J’entrouvre la porte de la salle de bain, tu es allongée, détendue, et merveilleuse… Je reste un instant sans bruit à te contempler, quand… “Tu comptes rester là ? Tu n’as pas envie de me rejoindre ?…”. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre, ni une, ni deux, mes vêtements volatilisés, je me glisse dans l’eau, où tu m’as fait une petite place ! Tu t’allonges contre moi, t’enveloppes de mes bras comme une couverture. La mousse nous recouvre, on entend le petit crépitement, le mouvement de l’eau, les flammes des bougies dansent et scintillent. Que c’est bon de se détendre ainsi, profiter du calme… Tes mains glissent sur mes avants bras, viennent saisir les miennes pour les inviter à un bal de caresses. L’eau toujours chaude décuple nos sensations, nous avons tout deux des frémissements. Mes mains parcourent le haut de tes cuisses, se glissent sur tes hanches, ton ventre chaud, elles s’invitent sur ta poitrine, la sensation de la mousse sur tes seins te donne des frissons, je peux voir tes tétons se durcir… Joueur, je m’applique, dessinant des petits ronds autour de la pointe de tes seins… Tu commences à onduler, te pinçant légèrement les lèvres, ta respiration est plus profonde… De mes mains fermes, j’enveloppe tes seins, les pressant tout en douceur comme pour m’imprégner de toi…

Il semble que tu ne sois pas la seule à apprécier ce moment tendre, en moi quelque chose s’éveille… Que tu ne tardes pas à remarquer, me lançant un petit : “Hoooo !!!”

Je sens que tu n’ondules plus de la même façon, ce n’est plus pour ton excitation, mais bien pour éveiller la mienne que tu frottes délicatement tes fesses près de mon organe dressé…

Le moment de détente fait place à des jeux de mains coquins, où chacun cherche à déstabiliser l’autre… Nous nous faisons face, nos jambes s’entrelacent, on se dévore des yeux, ma main espiègle caresse ton sexe, pendant que d’une main aventureuse, tu caresses le mien… Cette valse aquatique et érotique nous plonge dans un état d’excitation intense. Tout deux au bord de l’extase suprême… Qui succombera en premier…?

Explosion de désir, essoufflés et crispés d’une jouissance partagée, on se rince pour laisser retomber nos ardeurs… Enveloppés dans une serviette, on se plaque l’un à l’autre. On s’embrasse et nus on se dirige vers le salon où toutes les bougies sont allumées ! Un doux parfum embaume l’air, c’est chaleureux et douillé ! Debout dos au canapé, tu me pousses et je tombe allongé. Tu te mords la lèvre inférieure, me regardes intensément et féline tu fonds sur ta proie. Sans plus de préliminaire, tu m’enfourches et commences à monter et descendre sur mon sexe qui glisse en toi au rythme de tes hanches… Tu alternes des mouvements rapides et lents, plus appuyés, plus profonds… Tu te cambres, ondulés, tes seins dansent, ton déhanché endiablé semble de satisfaire car tu lâches de profonds gémissements… Tes mains empoignent les miennes pour prendre appui, tu t’accroupis sur moi, m’embrasses, souris et… Huuuum… Tellement indescriptible cette sensation… Tu glisses sur moi, tes lèvres épousent parfaitement mon anatomie qui se tient droit comme un “i” ! C’est divin, c’est… Exquis!!! Tu sembles y prendre beaucoup de plaisir aussi… Tes jambes commencent à trembler, tu as de petits spasmes, ton bas ventre se contracte… Tu tentes de faire durer en retenant ta respiration, et dans un ultime va et vient, ton orgasme jaillit… Ton fruit défendu est gorgé, tu trembles, frissonnes… Sans bouger, tu reprends ta respiration, rouvres les yeux, me regardes… Et tu souris béatement, belle, rayonnante, épanouie… Tu es magnifique !!!

Après ces vives émotions et sensations, nous reprenons nos esprits, blottis et quelque peu essoufflés. Quand soudain le dîner frappe à la porte… Le temps d’enfiler une tenue décente, j’ouvre au livreur qui me remet notre commande… Ce soir !! Festin !!

M.C.

Merci à

Donnez votre avis sur cette histoire
[Total: 2 ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + = 25