Récit sexuel - Plaisir solitaire dans le bain | Instant Charnel Récit sexuel - Plaisir solitaire dans le bain | Instant Charnel
Vous êtes ici : Instant Charnel » À la maison » Un bain de plaisir

Un bain de plaisir

Fesses de femme dans le bainL’histoire que je vais vous conter aujourd’hui n’est autre que celle vécue par des milliers de personnes au quotidien, peut-être vous… Sûrement vous,  mesdemoiselles. Installez vous confortablement et rappelez vous, cherchez dans vos souvenirs proches ou plus lointains, être entrée dans votre douche, dans votre bain, en ayant à l’esprit des considérations bien plus licencieuses que ce que la morale souhaiterait…

Plongée dans l’eau claire et mousseuse dont la température rosie légèrement la surface de votre peau, vous vous détendez, laissez votre esprit vagabonder, vous vous surprenez à imaginer des scènes chargées d’érotisme, votre corps réagit. Ce sont les pointes de vos seins qui sont les premières victimes de votre émoi. Vous les sentez se tendre, jusqu’à ressentir l’envie d’en prendre soin, d’y passer un doigt, puis deux,  d’agacer ces tétons devenus source momentanée de plaisir.

Puis c’est un picotement nouveau qui se fait sentir, là, juste un peu plus bas, vous sentez vos chaires intimes tressaillir à l’évocation de ces pensées concupiscentes.  Alors, tout naturellement, vous laissez votre main s’y frayer un chemin. Un premier passage vous indique que même si l’eau y est pour beaucoup, elle n’est pas la seule à participer à l’humidité ambiante qui règne entre vos gambettes… un deuxième passage vous permettra de vous rendre compte que votre petit bouton a pris un volume tout à fait inattendu, vous vous y attardez… Avec une douceur toute particulière, vous passez vos doigts de part et d’autre, ils l’entoure, le cajole, un frisson vous parcourt l’échine. Ces doigts inquisiteurs ne s’arrêteront pas là, voilà que sentant cette fleur s’ouvrir au plaisir avec un tel naturel, ils vont l’investir. D’abord une phalange qui s’appesantit sur l’entrée de votre antre, imprimant des mouvements circulaires, cherchant à y pénétrer sans forcer jusqu’à en vouloir plus. Votre majeur entier s’y perd alors, faisant des va-et-vient, tantôt délicats, tantôt énergiques, votre tête bascule, vos yeux se ferment pour apprécier toute la mesure de la jouissance que vous a apportée cette séance de masturbation, car oui mademoiselle, vous êtes en train de vous masturber dans votre bain…

Vous avez apprécié cette histoire ? Retrouvez les autres récits de cet auteur et en particulier sa série la fille du train

la fille du train (1/3)
la fille du train  (2/3)
la fille du train (3/3)

 

 

 

« »

Gratifiez l'auteur de vos impressions post-lecture en laissant un commentaire !