Histoire de sexe à l'hôtel | Instant Charnel Histoire de sexe à l'hôtel | Instant Charnel
Vous êtes ici : Instant Charnel » Auteurs féminins » à l’hôtel…

à l’hôtel…

Donc on était à l hôtel… V et moi sommes collègues et amants depuis trois ans, que l’on « s’amuse » toujours au bureau ou dans un bois vers notre travail), exceptionnellement on a réussit à se retrouver à l’hôtel il y a 10 jours:

Encore quelques kilomètres et je serai arrivée… un liquide chaud me
coule entre les jambes… mon excitation est à son paroxysme.. je me
caresse en roulant… obligée… c’est trop bon… Voilà je suis garée dans
la cour du F1. Je l’appelle, il descend me chercher.

Je le vois arriver, cheveux en bataille, barbe, habits cools, il vient
à ma rencontre, et m’embrasse (fait extrêmement rare puisqu’on se
voit tous les jours au boulot et qu’on se fait la bise)… du coup ça m’a
fait un truc bizarre ce baiser… inattendu !
On traverse le hall du F1 plein d’hommes… et là vraiment
je dois ressembler à une call girl… avec ma jupette.

Enfin dans sa chambre, très vite ses mains touchent mes seins, moi
aussi je le caresse, enfin je caresse surtout son sexe à travers son
pantalon… hum ça à l’air sympa… il à l’air en forme… je
salive… trop envie de le sucer… je me retiens… je me relève… et
hop nous voilà sur le lit… j’ai envie de lui crier doigte moi, doigte
moi, mais je me retiens, j’essaye de savourer l’instant présent, les
caresses… hummm ces mains… c’est dingue, lui seul est capable de me
faire cet effet là, il y a une sauvageonne en moi, qui a envie de se
lâcher à fond… mais je veille aussi à son plaisir, à partager… je
le caresse… envie de son sexe dans ma bouche… enfin ma jupe
s’envole, je suis en petite tenue… vite vite… mets moi deux doigts
que je me calme… Il m’a doigté longtemps, très vite on était nus tous les deux, c’est un truc entre nous ça, comme on se voit toujours  » à l’arrache » et qu’on a peu de temps… on va vite à l’essentiel, et ça m’excite d’être nue devant lui. Déjà envie de sentir sa queue… mais non non je vais pas déjà lui dire, je « me calme » intérieurement et je profites de ce délicieux doigtage… je le suce un peu, puis je me laisse aller à ses caresses, ça lui plait de me doigter de m’entendre avoir du plaisir… après je sais plus dans quel ordre tout est arrivé… j’ai filmé… ses doigts dans ma fente (je lui ai envoyé la vidéo le lendemain) ils sont tous mouillés, ils rentrent à fond, je lui demande de les incurver pour qu ils touchent mon point G, enfin un point particulier à l’intérieur de mon vagin qui me fait frémir de plaisir… je voudrais que ça dure des heures tellement c’est bon…

Puis je sais plus à quel moment je me suis enfourchée sur lui, il était sur le dos et je me tenais au lit supérieur, il bandait bien dur , c’est moi qui dirige le mouvement, mais c’est tellement chaud qu’on tient pas longtemps, pas envie qu il se lâche déjà… humm… un jour j’aimerai sentir en moi son jus tout chaud….

V c’est une bouillotte, ses doigts sont toujours chauds comme sa queue, comme son corps, dès qu il me touche, il me réchauffe, même à travers son pantalon, si j’me frotte je sens la chaleur de sa queue qui durcit… mon corps réagit à ses caresses, mon clito à sa langue, à ses doigts , surtout quand il en mets deux (4,5cm… oui oui j’ai mesuré…)

Après, avant pendant je sais plus mais je sais que je l’ai bien sucé, beaucoup sucé, on s’est fait un 69…..j’ai du lui inonder le visage … je me souviens lui avoir demandé de me lécher pendant qu’il me doigtait… et il m’a léché mon ptit trou… et là dans ma tête ça a bouillonné… faut qu il m’encule… un plaisir si rare que tous les hommes n’aiment pas… on le fait pas souvent… des fois il bande trop dur ou je suis pas assez détendue j’en sais trop rien, mais là je sentais que ça allait me faire jouir à fond… je dégoulinais de mouille tellement j’avais envie de sentir son membre me pénétrer… et ça c’est terminé ainsi, en levrette, enculée comme une coquine, il me tenait bien et il me la mise profonde, trop bon, j’ai pris un pied terrible… il était endurant, je l’ai senti suffisamment longtemps pour pouvoir partir, j’ai du crier de plaisir , il a lâché son jus dans mon cul… c’était fort… il est fort… j’adore comme il me prend…

Humm là j’ai chaud de repenser à tout ça… en plus ce midi… on était tous les deux au réfectoire… très vite il a peloté mon ptit cul, je me suis frottée contre lui… il bande super vite, super fort, là encore je sentais sa chaleur à travers son bleu… j’avais mes règles mais j’adore lui faire plaisir, et comme j’adore me mettre à genoux (non non je suis pas SM, c’est juste que c’est la bonne hauteur pour avaler sa grosse queue et la faire gonfler dans ma bouche) surtout s’il me tient pas les cheveux, je l’ai sucé, léché , avalé… hum il a lâché un peu de jus au tout début… puis j’ai vite ôté mon haut pour qu il me caresse les seins, qu’il les serre fort, qu’il les malaxe… puis je me suis allongée sur la table… je l’ai sucé encore un peu… et là il m’a inondé de tout son jus sur mes petits seins… le plus drôle ? 10 minutes après il démontait son pot d’échappement ! oui oui il est comme ça… il avance… toujours occupé !!

un délicieux coquin 🙂

a+ pour de nouvelles aventures 🙂

Cette histoire vous a été proposée par une nouvelle rédactrice sous le pseudo de « Lilirosev« , n’hésitez pas à lui faire part de vos impressions en lui laissant un commentaire.

 

« »

2 commentaires pour “à l’hôtel…”

  1. cette histoire est bien imagee. elle m’a fait bandee comme un taureau

  2. magnifique ,gentil récit ,cette histoire je voudrais bien que sa m’arrive aussi mais avec ma femme ,je crois que je rêve MERCI pour l’histoire BISE

Gratifiez l'auteur de vos impressions post-lecture en laissant un commentaire !